Ce site a beau emprunter son nom à un personnage de Giono (la mystérieuse « âme forte » qu’est Mme Numance), il n’est pas consacré spécifiquement à l’œuvre gionienne, pas plus qu’à celle d’un autre écrivain en particulier : l’intention est de faire la part belle, dans une perspective généraliste, à des textes d’époques et d’horizons divers, en proposant des travaux de trois types.

 

            La première section accueille des explications de texte, conçues comme telles, mais qui ne s’astreignent à aucun protocole particulier et ne recherchent en rien l’exhaustivité. Trop souvent, le commentaire de texte est perçu comme un simple rituel scolaire, alors que cet exercice intellectuel est un des meilleurs moyens, si ce n’est le meilleur, d’affûter la connaissance et le goût des œuvres. Les textes littéraires, connus ou moins connus, que j’ai retenus l’ont été tout simplement pour la beauté que je leur trouve, et que j’espère que l’on y trouvera, le plaisir de les lire nourrissant et étant nourri par le plaisir de les commenter. 

 

         La deuxième section est consacrée à des « études diverses », qui sont le plus souvent des parcours entre des textes à partir d’une piste transversale – motif, procédé, interrogation commune. Dans la très bonne émission Blow-Up (Arte), Luc Lagier donne à voir les métamorphoses d’un objet (le livre), d’un lieu (l’île), d’une figure (le chanteur), ou d’une pratique (la danse) chez une série de cinéastes. Mon propos est ici, au sujet d’une question plus ciblée, de faire dialoguer des œuvres littéraires d’horizons divers, de façon à proposer un itinéraire comparatiste le plus souple possible entre des textes qui entretiennent des liens parfois inattendus.

 

         La troisième section, qui rassemble des pastiches, s’inscrit dans la continuité des deux premières, s’il est vrai que le pasticheur, en mimant le geste d’écriture au lieu de seulement l’analyser, fait, comme l’écrivait Proust, de la « critique littéraire en action ». L’intention n’est pas de s’adonner à la charge parodique mais bien de tenter de restituer le regard et le timbre propres à un auteur, à partir d’un sujet dont on imagine qu’il aurait pu traiter. 

 

            Je vous remercie de citer ce site dans toute étude qui en reprendrait des analyses.

 

            Bonne lecture !

 

 

Nicolas Fréry

Agrégé de lettres modernes, ancien élève de l’ENS

 

Site créé en août 2017

 

 

L’un des atouts dun site Internet étant de pouvoir à tout moment être amendé et enrichi, je recevrais avec plaisir, à l’adresse nicolas.frery@numance-lettres.fr, vos remarques, objections et suggestions.

 

Merci à Emma Fréry pour l’image reproduite sur la page d'accueil et à Laura Tavernier pour son aide précieuse.